Ella Maillart nait à Genève en 1903.  Dans sa famille on la surnomme Kini. Elle est ravissante mais très souvent malade. Difficile d’imaginer qu’elle deviendra une solide baroudeuse et une des plus grandes aventurières du XXe siècle.

Depuis 30 ans, la télévision Suisse, la RTS, offre dans l’émission « Passe-moi les jumelles », des portraits de gens qui, comme elle, vont au bout de leurs rêves.

Parmi les dizaines de vidéos d’une durée moyenne de 30 minutes, vous découvrirez, dans des cadres magnifiques :

Les merveilles d’une créatrice de papier dans la magnifique vallée de la Gruyère.

Un aquarelliste qui pendant 366 jours peint en pleine nature dans le Jura.

 

Un photographe animalier en planque en Suisse et dans le Grand Nord où le loup blanc finit par se montrer !

Les 2500 Joyeux givrés se baignent déguisés, le jour de Noël, dans le lac Léman qui ne fait pas plus de 8 degrés.

Deux frères bâtisseurs qui construisent des structures et des murs de pierre en pleine montagne.

A regarder seul, en duo ou en famille.
A installer sur les tablettes à l’Ehpad, au foyer logement, au collège, à la bibliothèque.

Titre : Kini, le monde à bras le corps
Auteure : Ingrid THOBOIS
Illustratrice : Géraldine ALIBEU
Editeur : A pas de loups
Année : 2019

Petite fille suisse malingre, Ella Maillart est devenu une jeune femme sportive et volontaire puis une aventurière indépendante et audacieuse. De ces voyages au long cours en Russie, Asie et Inde, dans la première moitié du 20e siècle, elle fera des livres et des conférences. Elle est morte à 94 ans dans son chalet de Chandolin, à 2000 m au-dessus de Genève, le 27 mars 1997.