Voici le nouveau pack d’albums proposé pour la 16e saison d’1.2.3 albums dont un modèle de fiche de commande est disponible sur simple demande. Chacun a sa fiche individuelle de présentation en date du 30 août.

Huit livres mais beaucoup plus d’histoires encore, car deux en contiennent plusieurs :
Les héros ordinaire (TERRAL, La Martinière)6 récits de vie ou le destin de cinq hommes persévérants, dont le célèbre facteur Cheval, et un chien japonais d’une fidélité peu commune.
Petites nouvelles de la révolution (COUSSEAU, Sarbacane) : 16 saynètes recensant de par le monde les rêves et actions concomitantes de 16 enfants, qu’on pourra jouer ou lire à plusieurs voix.

Le Québec sera à nouveau présent avec :
Le Meilleur (EBRAHIMI), un album persan publié par Les 400 coups (Montréal) et racontant comment trouver sa place dans une famille.
– le retour de Gisèle et Marcel (1, 2, 3 albums 2017) dans Pas l’ombre d’un loup au Rouergue, version pétillante de notre célèbre Chaperon, dessinée et théâtralisée par Natali Fortier

Deux albums sur nos modes de vie :
On nous appelait les mouches  (CALI, Sarbacane) : une aventure dystopique (encore que des enfants qui vivent sur des décharges, ça existe malheureusement déjà) avec la découverte d’un drôle d’objet inconnu et apparemment inutile.
– La forêt des frères (NORITAKE, Actes Sud Junior) : un album grand format avec un texte minimaliste de type haïku sur la question du rapport de l’homme à la nature.

Deux albums pour emmener loin :
– dans le temps, avec Christine de Pizan (LOYER, Actes Sud junior), féministe avant l’heure (lien vidéo France 3)
– dans l’espace, avec le petit indien Ashoka et la flamme sacrée  (HAN, Actes Sud junior) dont il est responsable.

Les filles qui dominaient en 2021 cèdent la place aux garçons.
Sans qu’on l’ait voulu, un fil porteur relie ces albums, celui de l’accomplissement. Les héros de la 16e saison sont des bâtisseurs. Puissent-ils communiquer leur vitalité féconde à ceux et celles qui les rencontreront par la lecture partagée.

VML

A l’heure où des Afghans doivent mettre à l’abri leur bibliothèque …
Alors que l’objet livre est au coeur de l’album de la sélection 2021-2022 On nous appelait les mouches
Il est bon d’entendre Patrick Weil, fondateur de L’ONG Bibliothèques sans frontières faire l’éloge du livre papier dans l’émission Boomerang (France Inter) du 28 avril 2021 :

« Très peu de temps après la création de Bibliothèques sans frontières, nous avons été confrontés avec Jérémy Lachal, son directeur, à une question difficile. Pour réduire les inégalités d’accès à la connaissance et à l’information en Afrique, ne devrait-on pas zapper les vieilles bibliothèques classiques emplies de livres, et se tourner directement vers la révolution technologique des liseuses, des ebooks, des smartphones ?

Après tout, persuadées de la fin du livre papier, certaines universités américaines avaient vendu leurs bibliothèques à des universités chinoises. Le débat nous agitait. Nous avons décidé de faire trancher la question par nos partenaires éditeurs, auteurs, bibliothécaires africains. On a donc organisé avec eux un colloque à Paris et ils nous ont dit la chose suivante : « Un dictateur peut couper l’internet en une seconde. Il ne peut pas confisquer, brûler tous les livres en une seconde. Le livre papier garantit mieux la liberté ».

Ils avaient raison. Le goût partagé de la liberté nous fait mettre des livres dans tous les programmes que nous développons dans le monde, y compris ceux où nous déployons les plus hautes technologies. Mais voilà que cette conversation de plus de dix ans a traversé la Méditerranée et nous revient comme un boomerang dans le monde d’hyper-technologie et d’hyper-connexion dans lequel nous nous enfonçons.

Le livre papier, le papier journal sont devenus aussi pour nous un espace de liberté. Quand vous lisez votre journal papier ou votre livre, aucun GAFA, aucun État ne peut repérer que vous vous êtes arrêté(e) à la page 18, ou que vous avez sauté un chapitre.
Le livre papier, c’est la liberté. »


Titre :
Le Meilleur
Auteur : Payam EBRAHIMI
Illustrateur : Reza DALVAND
Editeur : Les 400 coups
Parution : 2021
Prix : 14 €

Dans la famille Meilleur, chacun excelle dans un sport sauf Alex qui, lui, rêve de peindre. Comment faire sa place quand on est différent et qu’on ne veut pas faire de peine à ses proches ?

Titre : Petites nouvelles de la révolution
Auteur : Alex COUSSEAU
Illustrateur : Henri MEUNIER
Editeur : Sarbacane & Amnesty
Parution : 2021
Prix : 17,50 €

Des enfants et adolescents de 16 pays différents partagent chacun à leur tour le rêve d’une vie meilleure (nourriture, famille, droit…) sous forme d’une saynète dynamique (facile à jouer), doublée d’une illustration grand format inspirée d’affiches révolutionnaires russes, françaises, allemandes, cubaines.


Titre : Pas l’ombre d’un loup
Auteure-Illustratrice : Natali FORTIER
Editeur : Rouergue
Parution : 2021
Prix : 16,90 €

C’est l’anniversaire d’Eustache. Mamili n’est pas là et n’a pas donné de nouvelles. Le mieux serait que Marcel et Giselle, ses petits-enfants, qui ont du temps, aillent la voir. Le voyage risque d’être long et difficile car il va falloir traverser les saisons. Sans compter que le loup sera peut-être tapi dans l’ombre.

Titre : Forêt des frères
Auteur-Illustrateur : Yukiko NORITAKE
Editeur : Actes Sud junior
Parution : 2020
Prix : 18 €

Deux frères s’installent sur une parcelle de forêt. L’un se fait une petite place avec ce qu’il trouve, monte une cabane et pêche. L’autre fait de la place pour construire une villa démesurée et s’enrichir au détriment de la nature.


Titre : Ashoka et la flamme sacrée
Auteure : Emmanuelle HAN
Illustrateur : Christophe MERLIN
Editeur : Actes Sud junior
Parution : 2021
Prix : 15,90 €

Ashoka, est un petit orphelin indien, esclave et porte-bonheur du roi des Intouchables. Sa tâche consiste à livrer la flamme pour allumer les bûchers. Son unique ami est un langur qui le suit partout et le fait rire. Un matin, l’enfant découvre son singe transformé en statue. Comment rompre le mauvais sort ?


Titre : Christine de Pizan, la clairvoyante
Auteure : Anne LOYER
Illustratrice : Claire GAUDRIOT
Editeur : A pas de loups
Parution : 2021
Prix : 16,50 €

Mariée à 15 ans et veuve à 23 ans avec trois enfants, Christine de Pizan veut assumer seule sa vie contrairement aux usages de l’époque (14e siècle). Elle ne veut pas se remarier et entend vivre de sa plume.


Titre : On nous appelait les Mouches

Auteur : Davide CALI
Illustrateur :  Maurizio A. C. QUARELLO
Editeur : Sarbacane
Parution : 2020
Prix : 15.90 €

Cinq enfants vivent en bande sur une décharge gigantesque et puante. Ils trient, chacun selon sa spécialité, et monnayent leurs trouvailles à une chaîne hiérarchisée de revendeurs. Un jour, l’un d’eux trouve un objet inconnu qui leur semble inutile mais pour lequel l’Obèse fait une offre incroyable !


Titre : Héros ordinaires
Auteure : Anne TERRAL
Illustrateur : Sébastien VASSANT
Editeur : La Martinière Jeunesse
Parution : 2020
Prix : 16 €

Six destins hors du commun. Quatre hommes obstinés qui mènent jusqu’au bout un projet fou : creuser une montagne, façonner un palais, fonder un royaume lointain, vivre sur une colonne. Un soldat japonais qui attend pendant 30 ans la relève sur une île. Un chien qui, pendant 7 ans, espère le retour de son maître.