L’album présentant des habitants de Saint Gratien avec leurs objets fétiches a remporté les suffrages des animateurs du voyage-lecture. En effet comme on l’avait suggéré, l’idée à l’origine de ce livre a été largement reprise. Dans plusieurs classes ou établissements, chacun fut invité à présenter aux autres un objet qui comptait ou avait compté dans sa vie. La transmission s’est faite à l’oral et / ou à l’écrit, allant de la confidence spontanée (1), d’un jeu d’hypothèse (2) à la réalisation d’un livret (3). Exemples :

1. A la résidence des Sept fontaines à Givry, les photos ont été affichées dans le couloir d’accès aux parties communes pour attirer l’attention des pensionnaires qui ne participaient pas à l’atelier lecture. Puis des aînés sont allés en minibus au collège dans une classe de 3e découvrir les objets choisis par les élèves avant qu’ils ne leur présentent les leurs, quinze jours plus tard à la résidence. Beaucoup d’émotion à écouter les uns et les autres parler, sans chichi, de leurs objets de :
– réconfort : une peluche, une pendule bloquée offert par une grand-mère adorée,
– passion : un tambour de fanfare, une guitare, un diapason de chanteuse, un piano, un tournevis, un arrosoir
– passe-temps : un livre, un magazine de mots croisés, un vélo
– affection : un stylo pour écrire à ses copines, un petit ramoneur offert par un autre malade à l’hôpital, une pendulette offerte par des collègues pour ses 60 ans
– souvenir : une petite tour Eiffel, un hérisson offert par la mère d’un correspondant allemand, un justaucorps, un cardigan rouge tricoté par une sœur décédée

IMG_0365ptgivryIMG_0291ptgivryIMG_0366ptgivryIMG_0303ptgivry

2. Dans le cadre de leur jumelage de lecture, des aînés de la résidence l’Espérance à Dijon ont présenté à des collégiens de Genlis, les photos (objet et portrait), leur proposant de les apparier.

3. A Semur en Brionnais, à Genlis, à Aigle, à Brioude et ailleurs, ont été créés des petits livrets de La vie des gens. Avec humour, au campus des métiers des Bobigny, le recueil est signé des « primates multicolores ».
couverturelivrezigzag
couvcreteilviedesgensptcouvgrob

Au regard des bienfaits que procurent ces créations (participation, parole, partage), il n’est jamais trop tard pour s’y mettre.
A la résidence des Quatre saisons, à Sainte Hélène, nous commençons tout juste notre collecte avec Christelle, l’animatrice, dans le rôle du photographe et moi dans celui de confesseur. Ce lundi 23 juin, la poupée de Maria et le panier à chat de Stéphanie ouvrent le catalogue des objets souvenirs que nous allons constituer peu à peu jusqu’à l’automne avec les résidents et le personnel. « Que ça fait du bien de parler », me dit la deuxième interviewée ! Et si la vie des gens ne servait qu’à ça, pourquoi s’en priver ?
VML