1er lancement 1, 2, 3 albums 2018-2019, dans l’Indre

cartes postales commentaire »

Jeudi 8 novembre à la bibliothèque Départementale de  l’Indre, une  petite assistance 100% féminine et réservée, accueillie par trois bibliothécaires dont Pauline, la correspondante du projet.

Message des grandes voyageuses …
On repart dans l’aventure parce que :
1/ Le public le demande, attend la scénographie, compte sur nos visites lecture mensuelles.
2 / Ce projet  rapproche les petites bibliothèques  rurales : nous travaillons ensemble la scénographie et partageons les préparations de lectures épicées.
3/ La scénographie avec des visuels inspirants et des textes prenants est un appât formidable  de lecture pour des publics non-lecteurs.

On conseille aux nouvelles de :
1/ S’inscrire car l’activité est adaptable à toute situation d’accueil et tout type de public.
2/ D’avoir de la patience, car il faut un peu de temps pour que ça démarre et d’expérience pour que ça décolle.
3/ Se laisser embarquer, prendre sans tout analyser, casser les barrières, savourer.

Impressions de celles pour qui c’est une découverte …
1/ La scénographie est un dispositif original qui laisse beaucoup de place à l’imagination.
2/ L’aspect intergénérationnel  est  très engageant , mais comment le mettre en place quand on est seule dans sa bibliothèque ?  (Réponse :  travailler avec  d’autres communes)
3/  J’anime des ateliers philo : il y a matière à partir des lectures épicées.
VML

7 lancements 1, 2, 3 albums en novembre 2018

cartes postales commentaire »

Dates et lieux  des matinées de présentation d’1, 2, 3 albums sont indiqués ci-dessous dans l’article du 8 octobre !

Conseil de prof : embarquez dans 1, 2, 3 albums sans hésiter

cartes postales commentaire »

Je n’hésite plus à m’investir en tant que professeur de Lettres dans le projet 1, 2, 3 albums.

D’abord, et comme je l’ai déjà précisé dans un précédent article, il est aisé d’établir des liens entre le contenu des albums et les quatre thématiques au programme des lectures au collège.

Ensuite, les lectures épicées, fournies chaque année par Livralire, mêlant illustrations empruntées aux albums, textes habilement abrégés ou recomposés et lecture à voix haute, constituent un soutien à l’apprentissage de la lecture tel que nous le conduisons en classe. Par ce biais, les élèves, quelles que soient leurs difficultés, se trouvent bel et bien en situation d’exercer leur compréhension, comme Véronique et nos partenaires de la maison des seniors à Chalon-sur-Saône ont pu s’en rendre compte l’année passée.

Ces lectures épicées ont également l’avantage de pouvoir être conduites de manière aussi informelle que peu coûteuse en temps, une préoccupation constante chez tout professeur. Informelles parce que les échanges qui les prolongent sont essentiellement conduits à l’oral, permettant ainsi des prises de parole spontanées, développant et affinant les interprétations. Peu coûteuses en temps, parce que le temps d’une lecture correspond à celui d’une séance.

Enfin, ces mêmes lectures épicées fonctionnent comme des relais, des repères : elles permettent de mettre en mémoire des récits, des situations, des personnages qui annoncent ou rappellent celles et ceux à découvrir ou à retrouver dans les lectures au programme. Au cours d’une année scolaire, elles contribuent donc à élaborer et/ou consolider un réseau toujours plus serré de connaissances indispensables aux lecteurs en devenir que sont nos élèves.

Emmanuel Delorme, professeur de lettres à Chalon et formateur en Bourgogne.

La scénographie 2019 sera légère et verticale

cartes postales commentaire »

La mise en bouche des albums pèse 1820 gr. Elle tient dans une pochette à dessin. Il vous  faudra pour la réalisation :


Pour la présentation :
– 2 grilles d’exposition (2 m au total minimum) trouvées dans votre établissement, empruntées à la bibliothèque ou à la mairie à moins que vous n’ayez un mur uni avec possibilité d’accrochage
– 2 petites tables carrées type table de jardin pliante (ou autres)

Le kit sera envoyé aux inscrits, via leur correspondant, le lundi 19 novembre, après qu’on ait joué 3 fois en public la scéno et ajusté au mieux les fiches techniques !

Le cadeau d’une lecture, la meilleure des promos pour 1, 2, 3 albums

cartes postales commentaire »

Une professeur d’éducation socio-culturelle d’un lycée agricole reçoit une plaquette annonçant 1,2, 3 albums. Une scénographie ? Des lectures épicées ? Ca l’intéresse vu l’état de la lecture chez les élèves, mais c’est quoi ? Elle décroche son téléphone et appelle la correspondante du projet, une bibliothécaire de La Bibliothèque Départementale de l’Allier, qui lui propose une démonstration sur place.

Françoise choisit l’album Cours de Davide Cali chez Sarbacane. Les visages de la documentaliste et du professeur semblent impassibles. Mais à la fin, l’enseignante dit : « Quelle bonne idée d’avoir commencé cette histoire par la fin. Est-ce que vous pouvez rester ? J’ai mes élèves à 10h15. J’aimerais que vous leur lisiez la même chose.»

Françoise, habituée au public adulte, mais pas à celui des ados, accepte. Les quinze élèves de CAP sont captivés de bout en bout et, comme le professeur, ravis de cette lecture « épicée », dynamique et prenante.

Le lendemain, la bibliothécaire reçoit une demande d’une médiathèque de son réseau pour des lectures à voix haute pour la prochaine Nuit de la lecture avec des 8-15 ans…La réponse va de soi : un panier de lectures épicées * !
Conclusion :
La communication est nécessaire mais pas suffisante. Elle amorce.La démonstration embarque!
– Le projet 1, 2, 3 albums répond à des besoins. Encore faut-il qu’il soit porté concrètement sur le terrain par des missi dominici comme pourraient l’être les « 
grands » voyageurs auprès de collègues d’autres établissement !
VML

*  Depuis deux ans, pour la Nuit (française) de la lecture en janvier, les agents de la médiathèque de Sens (Yonne) font déguster avec succès les albums « grand large » dans leur version de lectures épicées créées par Livralire. Le public familial écoute, voit et surtout emprunte les livres !

Comment participer à 1, 2, 3 albums ?

cartes postales commentaire »

1, 2, 3 albums est ouvert à tous les établissements culturels, scolaires, sanitaires  et sociaux de France et d’ailleurs. Le partenariat intergénérationnel n’est pas une condition de participation. Une classe, un Ehpad, un service de soins peut voyager seul.

L’inscription est gratuite pour ceux dont le département, partenaire de Livralire, assure un lancement. Elle est payante pour les  autres : 110 € net pour une bibliothèque, quel que soit le nombre de partenaires qui voyagent alors gratuitement, 75 € net pour un établissement isolé. Facturation en 2018 ou 2019 au choix.

L’inscription donne droit à :
– des supports de communication : stickers, signets, affiches.
– un kit d’animation pour présenter les albums (= une scénographie), un panier de lectures « épicées » pour lire en groupe.
– un guide de voyage

Fiche d’inscription, agenda, descriptif, renseignements disponibles par mail : asso[at]livralire.org

 Les lancements du 13e voyage-lecture intergénérationnel sont libres et sans engagement. Ils auront lieu à :
Châteauroux  (36), jeudi 8 novembre / 9h -12h15 (BDI, 100 rue Montaigne)
Appoigny (89), mardi 13 novembre / 9h -12h15 (Espace culturel, route des Bries)
Mâcon (71), vendredi 16 novembre / 9h -12h15 (Médiathèque, 23 rue de la République)
Lausanne (Suisse), mercredi 21 novembre / 9h -12h15 (Rue Dr César-Roux 34)
St-Cyr-sur-Menthon (01), vendredi 23 novembre / 9h -12h15 (BDP, musée des planons, 987 chemin des Seiglières)
Dijon / Saint-Apollinaire (21), mardi 27 novembre / 9h – 12h15 ( dans quartier de la MCO,  Salle de réunion de la DSTT – ZAE Cap nord, 1 rue Au Bouchet)
Coulandon (03), jeudi 29 novembre / 9h -12h15 (MDA, La bruyère)

Dans le Tarn, à Albi, le lancement s’inscrit dans le cadre d’une formation de deux jours, sur inscription, à la MDT, rue Francisco Goya, les 5 et 6 décembre 2018.

Carte d’identité  » Ruby tête haute »

Ruby tête haute commentaire »

 

Titre : Ruby tête haute
Auteur : COHEN-JANCA Irène
Illustrateur : DANIAU Marc
Editeur : Les Editions des Eléphants © 2017

En 1960, la Cour suprême des Etats-Unis impose la fin de la ségrégation dans les écoles. Ruby, jeune noire de 6 ans, a réussi l’examen d’entrée dans une école de blancs. La colère gronde. Les blancs manifestent. Les parents retirent leurs enfants de l’école. Ruby va à l’école entourée de policiers. Seule la maîtresse la soutient. Son histoire, commémorée le 14 novembre, a inspiré à un artiste un tableau devenu célèbre : « The problem we all live with ».


WP Theme & Icons par N.Design Studio - Traduction : WordPress tuto -Modifié par mfv
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion
Get Adobe Flash player Plugin by wpburn.com wordpress themes