Une seconde chance pour les albums

cartes postales commentaire »

Dans beaucoup d’établissements, les albums de la 10e saison ont rejoint dans des bacs ou sur des étagères ceux des années précédentes. Pour éviter qu’ils ne tombent dans l’oubli et faire en sorte qu’ils aient de nouveaux lecteurs, voici 6 pistes pour les mettre en avant.

cousinade6– Les cousinades 
Associer  un album à  un autre livre ou DVD. Les relier par un bolduc avec une étiquette  accroche.
Exemples : Paris des monuments, Paris des habitants. (A Paris et  Paris raconté aux enfants (De la Martinière) – Etre et avoir (Combien de terre  faut-il à un homme  et L’homme qui ne possédait rien de Mourlevat (Thierry Magnier, petite poche)

pochette6
– La pochette surprise 
Proposer en lecture surprise trois documents indépendants enfermés dans une pochette papier dont un album « grand large » (10-100 ans)

incroyable6
– La boîte 
Mettre en vrac dans une boite ou un panier des albums vus de face avec une phrase accroche générale du type : A goûter le temps de la récré ou ciblée en cas de rapprochement thématique : Ils l’ont fait ! (Carton rouge et autres histoires vraies) ou Des histoires à dormir debout ! (Petites histoires du monde, Le double, etc.)

– La prime
Donner un album en supplément aux lecteurs qui passent à la banque de prêt (opération de Noël en bibliothèque)

pousse-lecture– Le phare 
Mettre régulièrement un album grand ouvert sur un pupitre avec une chaise pour  inciter à la lecture.

– La passerelle
Introduire une séquence pédagogique par la lecture commune d’un album, même et surtout avec des 4e et 3e (dixit un professeur de lettres).

– La dégustation
Lire à voix haute au premier trimestre de l’année scolaire, des albums aux arrivants au collège : rituel d’un professeur de lettres qui invite ses 6e à lire ensuite seuls des livres cousins préparés par la documentaliste.

A chacun d’inventer des vies pour les albums et de répondre ainsi à une bibliothécaire qui hésitait à s’inscrire à 1, 2, 3 albums car  « une fois le voyage-lecture terminé, qu’est-ce-qu’on ferait de tous ces albums ? »
VML

De Paris à Chalon-sur-Saône

A Paris, carnet des lectures commentaire »

Après la lecture de l’album A Paris, une classe de CM2 de Fragnes (71) et une de 6e du collège Prévert ont, en deux groupes mélangés, visité la ville de Chalon-sur-Saône avec des animateurs du patrimoine. Les collégiens avaient un appareil photo numérique et un enregistreur.

Les CM2 ont croqué les bâtiments au crayon de papier sur canson blanc.

Les 6e ont créé :
– avec leur professeur d’arts plastiques des reproductions architecturales. Ils ont fait des calques des photos imprimées puis ont travaillé au feutre les pleins et les vides
– en français, ils ont rédigé des textes en s’appuyant sur la structure de l’album A Paris avec des formulations telles que : Ici c’est le quartier de –  Ici ça fourmille – On peut laisser filer.

Les productions littéraires et visuelles de grande qualité ont été exposées à la porte ouverte du collège. Elles auraient toutefois gagné à être assemblées en livre comme l’original qui les a inspirées. Reste que la démarche est très intéressante.
VML  

nicephoretxt   nicephore

saudontxt  sauson

Les animots d’Aigle

carnet des lectures, L'étrange zoo de Lavardens commentaire »

Cher Vicomte de Lavardens,
Un grand merci pour nous avoir entraînés une fois encore dans la lecture d’albums si intéressants, divertissants et étranges.
Merci d’avoir libéré les imaginaires et de nous avoir permis de nous amuser en créant quelques nouveaux animots pour votre collection de photos souvenir.
Hélas, nous n’avons pas vos talents de dessinateur et avons tenté quelques collages en hommage à votre album -qui dans notre classe- fait partie du trio gagnant!
Les élèves du collège d’Aigle (Suisse)

Poésies sur la belle vie

carnet des lectures, La Belle vie commentaire »

Exemples de poèmes créés, sur deux trames narratives différentes, par des voyageurs-lecteurs du collège d’Aigle (classe de 8e en Suisse=6e en France).

Un bonheur qui reste dans le coeur
Des ennuis qui se sont enfuis
Une vérité qui nous mène à la liberté
Des énergies qui nous sauvent la vie
Un ami qui nous nourrit
Je vous dis que c’est ça la belle vie
Daniel

Un hockeyeur qui veut devenir le meilleur
Des victoires qui rempliront nos armoires
Une famille toujours unie
Des amis avec qui on rit
Une idée qui s’est réalisée
Je vous dis que c’est ça la belle vie
Guillaume

La belle vie
C’est aller au bout, ne jamais abandonner
Respecter les droits, l’autorité
Travailler, se plaire dans un métier
Eviter la jalousie, garder ses amitiés
Jessica

La belle vie
C’est lire des mangas
Entouré de mes amis
Voyager avec mon papa
En Irak, mon beau pays
Ali

Prochain voyage : 23 albums proposés, 8 retenus

cartes postales commentaire »

Le jour tant attendu pour les huit sélectionneurs est arrivé. Chacun a regardé, lu et relu 23 titres parus entre juin 2015 et mai 2016, soit un tiers de titres en moins que l’année dernière. Le panier est petit mais riche. Il y a de quoi penser et rêver, apprendre et se souvenir, discuter et créer.

comite selection juin 1Avant d’échanger nos avis et arguments, nous évoquons deux difficultés soulignées par des animateurs de voyage-lecture : le coût des albums et le manque de temps pour les lire ensemble et les faire lire seul. Et si on limitait l’offre à 8 titres ? Proposition sitôt faite, sitôt acceptée.

Certains titres de la pré-sélection font l’unanimité, d’autres pas. Nous veillons à la diversité de genre, de thème, d’époque, d’illustration et aux ouvertures possibles après lecture, sachant qu’il y aura des lecteurs jeunes et adultes. Dedieu passe son tour. L’illustratrice italienne du Double revient dans un album riche auquel se frotter. Le petit catalogue rose et chocolat est une surprise dénichée par hasard à la librairie-galerie Thierry Magnier à Paris.

comite selection juin 2Les huit éditeurs sont contactés. Excités par l’aventure originale, ils nous remercient  chaleureusement, nous garantissent la disponibilité des titres, nous cèdent les visuels de couverture en HD (pour la com) et les textes bruts (pour les lectures épicées).

La liste des albums, communiquée aux animateurs d’1, 2, 3 albums qui vient de s’achever, sera intronisée début septembre avec les résumés sur le site  www.livralire.org (pack albums grand large 11) et sur le blog actualisé en octobre 2016. Que ceux qui ne pourraient patienter la demandent par mail.
VML

Sindelar, un footballeur engagé

Carton rouge commentaire »

mystere sindelarAvec Carton rouge, les lecteurs-voyageurs ont découvert Matthias Sindelar, footballeur autrichien frêle au jeu puissant dont la mort par asphyxie en janvier 1939 reste une énigme : accident, suicide, assassinat ?

Dans son émission Au cœur de l’histoire sur Europe 1, Franck Ferrand dresse le portrait de ce sportif qui, dès 1933, eut des ennuis lors d’un match de coupe du monde devant Mussolini en Italie. Il interviewe le journaliste sportif Eugène Sacomano qui a publié récemment une biographie de ce Mozart du foot. C’était du temps (les années 1930), dit-il, où la qualité du jeu était plus importante que les résultats.

La belle vie, c’est quoi pour vous ?

carnet des lectures, La Belle vie commentaire »

Sagesse des anciens de Semur-en-Brionnais dont les définitions individuelles forment naturellement une belle liste. La belle vie, c’est :
– des choses simples
– rester chez soi
– pouvoir se déplacer seul
– une famille bien réunie
– voyager et vivre le plus longtemps possible
– voir de beaux paysages
– rester en bonne santé- vivre le plus longtemps à deux
– être heureux
Même s’il y des hauts et des bas, la belle vie, c’est de rester philosophe. On s’aperçoit que l’on a une belle vie quand on la perd.

Au collège de Pont-de-Vaux, efficace association lettres-arts plastiques.
Delphine Nauche, professeur de lettres, a posé la question suivante à ses élèves : quels sont les petits moments ou les choses insignifiantes qui vous rendent heureux au point de dire : « Ah ça, c’est la belle vie  » ! Parmi les réponses, parfois touchantes, données par les jeunes :
– La belle vie, c’est quand ma sœur n’est pas là
– La belle vie, ce serait d’avoir un père pour me consoler et pour me disputer quand je fais une bêtise.
Le professeur d’arts plastiques a pris le buste des élèves en photo de profil. Les silhouettes obscurcies sont mariées aux textes tapés par les jeunes. Les productions exposées sur les murs du collège remportent un vif succès,  les autres collégiens cherchant à reconnaître leurs camarades et s’interrogeant à leur tour sur les instants de bonheur.  La  même démarche a été proposée aux ainés de la MARPA.

pdv2pdv1


WP Theme & Icons par N.Design Studio - Traduction : WordPress tuto -Modifié par mfv
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion
Get Adobe Flash player Plugin by wpburn.com wordpress themes