Pour vous, c’est quoi 1, 2, 3 albums ?

cartes postales commentaire »

 

nolaypt2

Au collège Lazare Carnot de Nolay (21), collectage des impressions des 56 voyageurs engagés pour la première fois dans 1, 2, 3 albums avant qu’ils ne rencontrent en juin les résidents de la maison de retraite.

Envoi d’article : problème technique

cartes postales commentaire »

Pour une raison qu’on aimerait comprendre, les articles que vous nous soumettez  sur le blog disparaissent sans être enregistrés. En attendant une solution, envoyez vos textes et photos au mail habituel d’123albums. Merci.

Le vote, occasion de partage et de créativité

cartes postales commentaire »
prince
tennis
talantparis

 

Jeudi 12 et vendredi 13 mai, des classes d’écoles élémentaires, des aînés de la ville de Talant (21), ainsi que des membres du club lecture de la Bibliothèque multimédia étaient invités à participer au vote d' »1, 2, 3 albums ».

Avant le vote proprement dit, les aînés ont offert au public une lecture théâtralisée de l’album  Le Prince dragon puis les élèves, en retour, ont présenté un diaporama réalisé à partir de l’album La belle vie ainsi qu’un livret, illustré par leurs soins, sur la ville de Talant, à la manière de l’album A Paris.

Tous les participants ont reconnu l’implication enthousiaste, tant de la part des jeunes que des adultes, dans ce bel exemple d’échange intergénérationnel.

Véronique et Sylvie – Bibliothèque multimédia Henri Vincenot – Talant (21)

Le carton des souvenirs

Carton rouge commentaire »

Les lectures partagées se poursuivent à l’Ehpad avec une vingtaine de résidents assidus et fidèles. On se réunit en salle d’animations, où les albums non lus sont exposés. Après avoir résolu une énigme, le gagnant choisit le livre du jour et la lecture, souvent à deux voix, démarre. S’ensuivent des échanges, souvent spontanés, toujours riches, sincères et appréciés de tous.

Ainsi pour Carton rouge, les résidents parlent beaucoup de leur vécu et de leurs souvenirs de guerre, sujet fédérateur où la plupart sont d’accord avec ce que raconte ou ressent l’autre.
– C’est un beau livre. De par son titre, il attire l’attention sur le foot mais il fait comprendre autre chose.
– Le match de foot est un prétexte pour parler de la prise du pouvoir en Autriche ou « Anschluss ».

Tous se souviennent de cette période où Hitler a pris possession de l’Autriche. Ils racontent avec une précision et une mémoire étonnante.
– En 1933, Hitler devient chancelier d’Allemagne. Avant de devenir le « Führer » c’était un autrichien, il ne faut pas l’oublier.
– En 1939, on sentait la guerre. Moi, je passais mon certificat d’études à Nancy.

owens

Tous se rappellent des Jeux olympiques d’été en 1936 où l’Allemagne était donnée grande favorite du 100 m et où Hitler a refusé de saluer le drapeau américain, le noir Jesse Owens, ayant gagné la course.

Ils racontent également combien il était dur de vivre et même de survivre à cette époque, avec son cortège de suicides. Ils parlent inflation, exode.

Nous, animateurs, nous écoutons, silencieux, respectueux et pleins d’émotion les résidents partager grâce à cet album,  leur vécu d’avant la guerre de 39-45.

Murielle Daumur, Ehpad Semur en Brionnais (71)

Préparer la fin de son voyage-lecture

cartes postales commentaire »

Les voyageurs-lecteurs sont invités d’ici fin mai à partager leurs préférences : quels albums (3 maximum), ils aimeraient offrir ou se faire offrir s’ils en avaient les moyens ?

votantptvote givryptLes choix sont exprimés sous forme d’un scrutin qui est une occasion d’initiation citoyenne et / ou de rencontre avec d’autres personnes qui ont lu les mêmes textes.

Avant de procéder au vote, il est bon de raviver la mémoire des lecteurs en organisant des temps de lecture à voix basse ou à voix haute, en réécoutant les musiques de la scénographie, en réinstallant la corde à linge des héros, etc.

Le dépouillement des bulletins (sous forme de listes, d’images ou de pions) peut être géré par les votants.

Le nombre de voix accordé à chaque album doit parvenir au mail du correspondant  départemental au plus tard le 2 juin 2016. Annonce des résultats le 9 juin sur le blog et par mail.

Encourager la lecture individuelle d’albums

cartes postales commentaire »

Ce dont les jeunes ont vraiment besoin, c’est d’être encouragés à lire seuls.
A Montceau les Mines (71), Marie-Béatrice Gros, documentaliste au collège Saint Exupéry,  s’y emploie depuis janvier, en consacrant à la lecture silencieuse des albums 30 minutes du temps imparti, chaque semaine, à l’initiation à la recherche documentaire pour les 6e.

photo cdi 2pt« Je leur demande d’être totalement silencieux dans les fauteuils lecture où ils s’installent seuls ou à deux. Ils ont juste le droit de poser des questions sur les mots difficiles ou sur l’analyse d’une image qui les interpelle. Ils jouent le jeu en ne s’éparpillant pas dans des bavardages qui les déconcentrent. A partir de maintenant (mai), on va en parler en cours et partager les questionnements soulevés par les albums en faisant comme un atelier philo. »

A Aigle (Suisse), Dominique Grob professeur de lettres fait de même. Ne pouvant faire profiter des lectures épicées tous les groupes engagés dans 1, 2, 3 albums, mais désireuse de faire connaître le maximum d’albums aux élèves, et que chaque jeune ait lu le maximum d’albums, elle impose des moments de lecture silencieuse dans la salle consacrée aux albums.

duopt« Lorsque je vois qu’un élève fait du tourisme entre les livres, en prend un, le feuillette, le pose, en prend un autre… Je m’assois à côté de lui et lui propose de lire le livre à deux en lui expliquant les mots difficiles.
Ou lorsque le livre leur parait trop long (Prince dragon ou Combien de terre…),  je leur propose de lire avec un copain ou une copine : chacun lit une page à tour de rôle à voix basse
dans un coin de la salle pour ne pas déranger les autres. Après cette phase de lecture silencieuse, on se raconte les albums que tous n’auraient pas lus, on échange sur la compréhension des textes et on relit  avec les images. On terminera l’année scolaire avec quelques ouvertures ou activités créatives. »

Des rêves à n’en plus finir

carnet des lectures, Demain les rêves commentaire »

Thierry Cazals, auteur de Demain les rêves, rencontre cette semaine des jeunes lecteurs des Ardennes qui, à la suite d’Oncle Jean, ont tenté d’imaginer et décrire leur métier de rêve…Il nous dit : Une société en crise est d’abord une société qui ne rêve plus assez, qui n’écoute plus ses rêves, qui arrête de rêver le monde de demain…Pas seulement des rêves technologiques, d’ailleurs. Cela peut être aussi des rêves qui concernent les centres d’intérêt, les relations humaines, les arts, les priorités, comme dans la Planète Avril.

planeteavrilSur La planète Avril, paru en 2014 chez Motus,  le poète François David nous fait rencontrer un peintre de ciel, un collectionneur de nuages ou une conspiratrice de pluie. Au contact des Avriliens, êtres à deux cœurs, nous sommes invités à regarder notre monde avec de yeux neufs.  Lire la belle analyse sur Ricochet.

 

DSCN1470Suggestion Livralire : Faire (faire) un panier de maximes ou poèmes (roulés) avec le rêve comme fil. Entre autres :
Allez avec confiance dans la direction de vos rêves ! Vivez la vie que vous avez imaginée (Henry David Thoreau)
Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns ! (Jacques Brel)

 


WP Theme & Icons par N.Design Studio - Traduction : WordPress tuto -Modifié par mfv
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion
Get Adobe Flash player Plugin by wpburn.com wordpress themes