On se sait pas de quoi sera fait l’avenir mais on sait que la lecture solidaire des albums est conseillée en toutes circonstances et possible par tous les temps. Véronique le dit sans masque et avec gratitude envers tous ceux qui embarquent pour le 15e  voyage-lecture organisé par Livralire-Chalon.
Les héros 2021 ont hâte de rencontrer les lecteurs, même l’anglaise Kathryn (appelée par erreur Kathy dans le message ci-dessous).

Tous les établissements inscrits au voyage-lecture auront à disposition et en nombre des affiches, des marque-pages (signets) pour les lecteurs et leur entourage et des stickers 2021 à coller sur les albums.

Les BDP de Belfort, de l’Indre et du Tarn ont déjà reçu le matériel, envoyé directement de l’imprimerie en septembre.
Pour les autres territoires où les cartons devaient arriver en voiture avec moi le jour du lancement, on organisera début décembre leur acheminement vers les bibliothèques départementales.

La distribution se fera ensuite sur place et par le service de navette aux bibliothèques qui feront le relais à leurs partenaires sur la commune. Pensez à communiquer à votre correspondante les quantités dont vous avez besoin. Prévoyez large, il y a du stock.

Pour la Saône-et-Loire, la distribution aura lieu le 14 janvier 2021 à Mâcon. Si la (nouvelle) matinée 1, 2, 3 albums devait être annulée, on proposera des points d’enlèvement et/ou on fera des envois individuels.

Les voyageurs suisses recevront le matériel dans leur boîte à lettres.
 

Le 4 novembre, Muriel, animatrice dans un Ehpad de Saône-et-loire nous écrivait : Nous sommes épuisées et nos caisses sont vides. Notre budget animation s’est envolé, englouti dans l’achat de matériel pour protéger les résidents et le personnel. J’espère vite revoir les beaux jours de lecture, de théâtre/lecture avec plein de spectateurs. Comme l’association le fait en réponse à des demandes circonstanciées, Livralire a proposé une aide partielle. La dynamique est relancée. Des familles d’anciens résidents financeront probablement comme l’an passé  et avec joie les autres albums, dans le souvenir des ateliers lecture dont ont bénéficié leurs parents.

Dans la même idée de partage des charges, des grands-parents m’ont dit vouloir aider le collège de leurs petits-enfants. Ils proposent d’acheter et de prêter au CDI quatre albums. Ça permettrait, le temps du voyage-lecture, d’augmenter le nombre de titres à disposition des élèves, en plus de ceux achetés par le collège. En juin, les prêteurs récupèreront les albums pour leur famille.

Un collège privé a lancé un appel participatif aux familles des 6e et 5e pour financer des albums. Quelques-unes ont répondu favorablement.

Dans plusieurs départements, selon le type d’établissement, il y a des possibilités de prêt par la Bibliothèque Départementale ou Canopé. En  Côte-d’Or, l’association des amis de la MCO offre un pack aux bibliothèques participantes.

Chaque année, des groupes de voyageurs trouvent une entreprise qui finance un pack ou un demi-pack. C’est un don qui peut donner droit à une réduction d’impôts.

Livralire offre trois albums aux grands voyageurs qui parrainent un  collègue d’une autre commune pour son premier embarquement. A cette heure, neuf marraines déclarées vont en profiter. D’autres peuvent encore bénéficier du cadeau.
VML

 

Le deuxième lundi des vacances, Véronique nous a conviés aux ateliers Claude Lelouch à Beaune pour jouer dans la scénographie 1, 2, 3 albums comme présentateurs des albums.
C’était une première pour cinq d’entre nous. Pas facile le ciné !  La caméra, tenue par Antonin, ne pardonne rien. Mais l’exercice s’est bien passé et nous sommes repartis chacun avec un livre-cadeau.
Nous aimerions que nos collèges respectifs, un public et un privé, participent à ce projet-lecture avec aussi les filles de nos classes.
Callixte, Célian, Jérémy, Edouar, Louis-Marie, Mathieu, Zihan-Clément.

Un automne sans rencontre, sans scénographie publique, sans témoignage ni encouragement… dur dur, même si l’annulation des lancements n’a guère d’importance par rapport à l’épreuve que traverse l’humanité.

Confinement oblige, les lancements sont annulés, pas le voyage-lecture, parce que :
– beaucoup ont déjà acheté les albums
– les outils d’animation ont été créés
– une partie du public est là : les jeunes en classe, les ainés en résidence
– des lecteurs-voyageurs sont dans les starting-blocks*
– les bibliothèques, les ateliers, les centres sociaux rouvriront bien un jour
– la lecture partagée pendant le 1er semestre 2021 pourra servir de baume, de respiration, d’évasion, de brise-solitude, etc.

Les personnes inscrites au voyage-lecture recevront via leur correspondante départementale, le 10 novembre, les documents généraux et des tutos de la scénographie qui, par chance, a été tournée avec des collégiens pendant les vacances. Suivront 4 lectures épicées.

Ca laissera le temps de préparer de belles lectures coopératives qu’on saura partager in situ ou par le net si la situation l’exigeait en 2021 !
Et au sortir du déconfinement, les grands voyageurs pourront au besoin aider les nouveaux.

*Au lendemain de l’annonce du confinement, Catherine Charmant, animatrice au foyer de vie d’Ebreuil dans l’Allier, dit par mail, comprendre et regretter l’annulation du lancement, mais ajoute :
Les résidents et moi nous sommes toujours partant et motivés pour entamer ce 15e voyage-lecture. Nous avons déjà les albums et avons commencé de découvrir les couvertures. Dans le contexte actuel, nous avons grand besoin de voyages et d’évasion. Nous attendons les outils que vous nous enverrez pour embarquer.

NOTE BENE : En Saône-et-Loire nous programmons une rencontre, 1, 2, 3 albums le jeudi 14 janvier (matin) à la médiathèque de Mâcon, si bien sûr les conditions sanitaires le permettent.

Kini, Freddy, Kathryn, Louise, Claire, Le Gabelot, Antonio, Maria, Agostina, Asrar  et les autres personnages du 15e voyage-lecture 1, 2,3 albums vous attendent avec impatience. Ils ont fait face à l’adversité ! En ces temps difficiles et incertains, leur trajectoire individuelle nous aidera à réfléchir, à relativiser, à échanger des points de vue, à partager des émotions, à nous souvenir.

Ne manquons pas l’embarquement en présentiel ou non*. Vu les conditions sanitaires qui limitent les jauges des salles, il est  obligatoire de s’annoncer. Venir avec masque, thermos et sac où mettre affiches, signets et stickers.

A dix jours du premier lancement, les conditions d’accueil formalisées par les correspondantes départementales sont inchangées.

* Les voyageurs qui ne pourront assister à un lancement recevront des liens vers une vidéo et des infos audios.

** Avant de prendre la route, vérifiez sur ce blog qu’il n’y a pas de changement.

Certains « grand voyageurs » hésitent à embarquer à nouveau dans 1, 2, 3 albums,  craignant que  les rencontres intergénérationnelles ou les accueils de groupe soient limités ou interdits. Qui peut dire comment ça va évoluer ; combien de temps aura-t-on des contraintes sanitaires ?

Si la situation actuelle se maintient – sans confinement – pourquoi priver son public de lectures ? Les animations, créées avec soin par Livralire, sont prêtes. Conçues pour 1, 2, 3 albums, elles sont indémodables et peuvent être utilisées dans d’autres contextes (Nuit de la lecture, accueil de classes et de groupes d’adultes) et d’autres temps … 2022, 2023, etc.

Quand bien même on aurait des contraintes sanitaires renforcées, il existe des solutions pour encourager la lecture des albums sans se rencontrer.

Dans le cas d’un jumelage, chaque groupe pourra, par internet ou par courrier, se présenter sous forme d’auto-portraits inspirées de ceux des Rides. En se fixant un calendrier de lecture, légèrement décalé, des échanges épistolaires seront possibles.

J’en ai fait l’expérience en février dernier avec un groupe de seniors chalonnais qui, après lecture de Tiens toi droite avait envoyé un mail à la classe de 6e qui lisait les  album en parallèle des 4 rencontres programmées. Cet objectif de correspondance avait stimulé la discussion entre seniors. D’un commun accord avec le professeur de lettres, nous adopterons en 2021 cette formule d’échanges à distance pour au moins trois albums.
A Saint-Marcel, le duo formé de l’Ehpad des Amandiers et une classe de 4e du collège avait su nourrir le lien pendant le confinement.

A la bibliothèque, si on ne peut accueillir des groupes, on pourra acheter le pack et préparer deux sacs « nomades » de 4 albums. Les sacs seront confiés à des abonnés  qui, après lecture, pourront les faire circuler dans leur entourage. Ce relais ne sera que bénéfique pour les bibliothécaires. Il y de fortes chances que les goûteurs d’albums en demandent d’autres puis, une fois la situation revenue à la normale, viennent volontiers assister à des lectures ou à la scénographie.

La covid ne doit pas nous intimider.

Véronique Marie Lombard

Pour réaliser la mise en bouche sur table de la 15e saison d’1, 2, 3 albums, il vous faudra :

  • chiner et trouver 5 coiffures, une paire de lunettes et un col claudine ;  du carton plat renforcé et du carton ondulé ; 2 boites de conserve : une très grande, une petite
  • acheter 4 feuilles de canson noir 50x 65 et une feuille de kraft
  • imprimer 14 A3 couleur pour le décor ; 7 bristol couleur A4  ; 2 A4 couleur avec le nom 1, 2, 3 albums ; le texte en plusieurs exemplaires.

Autoportraits, inspirés par ceux de JR dans Les Rides, de ceux et celles qui travaillent à la réalisation et la diffusion du kit d’animation 1, 2, 3 albums : la scénographie de mise en bouche des albums et le panier de  8 lectures « épicées ».